Régions du Makalu, Kangchenjunga, Dhaulagiri et Rolawing.

La région du Makalu

La région du Makalu (8463m), située au nord-est du Népal reste très isolée et peu fréquentée. Peu habitée, elle n’est pas équipée en lodge. Les treks se déroulent donc en autonomie et sous tente, voire chez l’habitant qui accueille les trekkeurs avec grand plaisir en échange de quelques roupies dans un cadre rustique mais chaleureux.

Peu de trekkeurs empruntent les sentiers sauvages de cette vallée en raison de son isolement. Pourtant, la vallée de l’Arun demeure magnifique d’où l’on peut se régaler de la vue sur le Kangchenjunga, 3ième sommet de la planète…

 


 

Le massif du Kangchenjunga

Le massif du Kangchenjunga se situe à l’extrême nord-est du Népal, à la frontière du Sikkim. Egalement difficile d’accès car très éloignée de Katmandou, cette région est restée sauvage jusqu’à de nos jours. Faire un trek au pied du Kangchenjunga (8586m), c’est découvrir loin des sentiers battus de nombreuses richesses tant sur le plan humain que géographique. Ce trek sportif et engagé en fait l’un des plus beaux du Népal, voire de l’Himalaya…

 


 

 

Le massif du Dhaulagiri

Le massif du Dhaulagiri, facilement accessible par la route Katmandou-Pokhara propose un trek sauvage par excellence. En effet, le tour de ce sommet culminant à 8167m, appelé aussi « la montagne blanche » ravira tous les amateurs de treks engagés. Les basses vallées de ce massif sont restées préservées du flux touristique à ce jour car l’approche de ce trek reste techniquement et physiquement plus difficile que son voisin Annapurna.

Se succèdent rizières, forêts de rhododendrons puis alpages d’altitude et enfin col et glaciers à plus de 5000m d’altitude pour ce trek qui se déroule sous tente et en autonomie complète.

 


 

le Rolwaling

Situé entre Tibet et pays Sherpa, le Rolwaling est une vallée à l’écart des treks classiques et nécessite un permis spécial pour la visiter. Les quelques rares villages auxquels on accède par des chemins escarpés et des ponts suspendus vertigineux offrent une atmosphère particulière faite d’isolement et de haute montagne. Le passage du Tashi Lapsa (5755m), col au pied du Pachermo (6272m) est un passage extrêmement délicat qui nécessite une excellente condition physique et ravira les amateurs d’alpinisme et de très haute montagne.

Ce trek se déroule uniquement sous tente et dans des conditions difficiles.

Découvrez nos Treks

Arun Vallée Trekking 17 J

Durée : 17 jours dont 11 jours de marche
Niveau : modéré et aventureux
Meilleures périodes : printemps et automne

C.Base du Makalu 24 J

Durée : 24 jours dont 18 jours de marche
Niveau : modéré et aventureux
Meilleures périodes : printemps et automne

Tour du Dhaulagiri 21 J

Durée : 21 jours dont 13 jours de marche
Niveau : difficile
Meilleures périodes : printemps et automne

Trek du Kangchenjunga 26 J

Durée : 26 jours dont 19 jours de marche
Niveau : difficile
Meilleures périodes : printemps et automne